Parcours VAE : Je réponds à vos questions sur la démarche VAE ! (Live Youtube du 18/01/2022)

Aujourd’hui, nous proposons un Live Youtube pour répondre aux questions posées sur Youtube, Instagram et le site internet du Cabinet. Vous trouverez une retranscription des réponses apportées.  

Dois-je avoir un bac + 4 pour faire un bac +5 en VAE ?

« La VAE est une démarche différente de la formation. Nous vous invitons à consulter l’épisode que nous avons fait concernant cette différence. Fiche n°17

En formation, pour accéder à un niveau supérieur, il faut avoir le niveau inférieur ce qui n’est pas le cas de la VAE.

Le niveau de diplôme que vous pouvez obtenir par la VAE est lié à votre niveau d’expérience professionnelle en lien avec un diplôme.

Il existe un document qui s’appelle la nomenclature des diplômes que vous pouvez retrouver assez facilement sur internet. Ce document liste les niveaux de responsabilités en fonction des diplômes qui vont des diplômes infra-bac (CAP, BEP, BP) jusqu’aux doctorats qui est le diplôme le plus élevé en France et en Europe.

La nomenclature des diplômes vous explique donc le niveau de responsabilité que vous pouvez avoir c’est donc super utile et important de vous référer à ce document car il va vous indiquer si vous êtes plutôt, opérationnel ou plutôt stratège.

Par exemple, si vous travaillez dans le marketing, si vous êtes très opérationnelle, vous pourrez prétendre à un BAC + 2 voire BAC +3. 

Si vous êtes plutôt dans la décision, si vous décidez des études marketing que l’entreprise va mener et comment c’est plutôt de la stratégie et donc vous pourriez prétendre à BAC +5.

Le deuxième paramètre à prendre en compte est le contenu de vos tâches et de vos missions. 

Avec cela, vous pourrez estimer le niveau de diplôme auquel vous pouvez prétendre.

Pour répondre à la question, vous n’avez pas l’obligation d’avoir un BAC +3 pour avoir un BAC +4 ou un BAC pour avoir un BAC+1 ou BAC+2.

Dans la VAE, ce qui compte c’est votre expérience professionnelle. Si vous avez des doutes les accompagnateurs ainsi que les services formation continue peuvent vous aider à répondre à ces questions, la plupart du temps c’est gratuit donc n’hésitez pas à vous rapprocher d’eux ou de nous bien sûr ».

Une expérience de plus de 5 ans est-elle valide ?

« Oui, depuis la loi El Khomri la durée d’expérience minimum en VAE est d’un an.

Donc toutes les personnes qui sont capables de justifier d’un an d’expérience peuvent prétendre à la VAE.

Pour précision, si vous n’avez pas un an continu d’expérience mais plutôt plusieurs expériences de différentes durées mais qui au cumul font un an cela fonctionne aussi.

Dans la pratique, plus une expérience est longue plus vous aurez des choses à dire et du contenu à exposer dans votre Livret VAE.

C’est important car dans une VAE, on va vous demander d’analyser votre expérience donc c’est sûr que si vous avez 10 ans d’expérience c’est plus facile que si vous n’avez qu’une seule année.

Et souvent, nous recommandons aux candidats qui n’ont qu’un an d’expérience et si leur projet n’est pas urgent, même si avec la loi ils peuvent le faire, de le différer de quelques mois afin d’avoir un an et demi ou deux ans d’expérience.

Donc pour répondre à la question, oui avec 5 ans d’expérience oui il est possible de demander une recevabilité de la VAE ».

Ça fait un an je suis sur mon Livret 2 pour une VAE AP (auxiliaire puéricultrice) et j’en suis qu’à la moitié, j’ai choisi de prendre mon temps pour rendre un travail abouti, le fait de ne pas me mettre une trop grosse pression me permet de tenir dans le temps, je pense me donner une année supplémentaire pour terminer est-ce c’est trop ?

Tout d’abord, en effet, il est important de prendre du temps pour rendre un travail abouti. Nous vous recommandons de faire attention à la qualité du rendu parce qu’évidemment elle est déterminante pour le jury.

Ensuite, 2 ans non ce n’est pas trop. Vous vous donnez le temps que vous voulez en fonction de vos contraintes. En effet, si vous avez beaucoup de contraintes personnelles professionnelles, le temps n’est pas extensible et il faut préserver votre santé.

La seule inquiétude qu’il faut avoir, concerne les conditions du certificateur, certains délivrent une recevabilité pour une durée inférieure à deux ans, d’autres donnent une recevabilité valable un an c’est rare mais cela arrive.

Faites donc attention à la durée et la date qui sont écrites sur votre recevabilité. Si le délai est court et que vous avez besoin encore de temps, nous vous recommandons de faire la démarche en amont auprès du certificateur pour l’informer et lui demander une prolongation de votre recevabilité afin de ne pas devoir refaire la démarche. 

Même si vous êtes admissibles une fois, il n’y a pas de raison que la deuxième vous ne soyez pas recevables, mais cela serait tout de même embêtant d’avoir entrepris la démarche, utiliser de l’énergie et du temps pour ne pas avoir votre recevabilité.

Quand vous calculez votre organisation de travail tenez toujours compte de ce délai. »  

J’ai passé ma VAE hier maintenant j’ai plus qu’à attendre les résultats, savez-vous les délais d’attentes ?

« L’idéal est de demander à votre certificateur parce que chaque certificateur, c’est-à-dire les entités qui délivre les diplômes, ont des délais qui leurs sont propres.

Certains candidats ont même le résultat de façon immédiate c’est-à-dire ils finissent leur soutenance orale, ils sortent pour que le jury délibère et ils reviennent ensuite pour redonner le résultat. 

D’autres, reçoivent par la poste ou par mail quelques jours plus tard le résultat. Les délais que nous constatons, vont d’une à deux semaines pour les plus rapides jusqu’à un mois et demi, voire plus. Il n’y a pas vraiment de règles ».

Je viens de commencer ma démarche VAE, j’ai validé mon Livret 2 mais mon problème est que je perds mes mots, je stresse du fait de passer devant le jury, je bloque

« Ce sont les problèmes que rencontrent beaucoup de candidats qui sont souvent causés par le stress du jury VAE.

Quand vous entamez une démarche VAE, sachez que vous aurez forcément un jury.

Certains certificateurs, notamment pour les titres professionnels, peuvent ajouter des épreuves en plus de la pratique professionnelle.

Concernant l’oral, c’est stressant, c’est normal, nous avons déjà fait plusieurs articles sur ce sujet que nous vous invitons à consulter Fiche n°7, Fiche N°13

Dans notre accompagnement, nous consacrons beaucoup de temps pour l’entraînement à l’oral. Nous faisons des simulations individuelles entre l’accompagnateur et le candidat, des simulations de groupe avec plusieurs candidats qui jouent les jurys blancs.

L’idée c’est d’apprendre à vous déstabiliser avec des gens que vous ne connaissez pas parce que souvent ce qui vous fait peur c’est le fait que les jury sont des inconnus qui vous évaluent sur votre pratique professionnelle, de parler en public, de présenter vos compétences.

Souvent la partie technique n’est pas le problème car vous connaissez votre pratique, votre métier que vous faites parfois depuis des années et vous le faites régulièrement 

Le problème vient souvent du stress. Nous faisons un premier niveau en accompagnement VAE, nous vous donnons des outils techniques mais si c’est un vrai problème cela peut mettre en péril votre parcours c’est un peu dommage de vous engager en sachant que pour vous cela va être compliqué.

Plusieurs techniques de médecines douces existent : la respiration, la relaxation, la sophrologie, l’homéopathie…

Il faut essayer d’apprendre à gérer votre stress en amont, n’attendez pas la semaine avant le jury pour vous rendre compte qu’il faut peut-être faire quelque chose pour gérer votre stress lors de l’oral.

Autre petit conseil, n’essayez pas de (nouveaux) médicaments pour le stress surtout si vous n’en n’avez jamais pris pour ne pas faire une réaction le jour de jury ».

J’ai monté un dossier VAE mais je ne sais pas où vais-je avoir cette formation d’accompagnement ? Je suis à Rouen 

« Nos accompagnements sont en distanciel donc peu importe d’où vous venez en France, vous pouvez bénéficier de notre accompagnement. 

Si vous souhaitez un accompagnement proposé par un certificateur, il faut se renseigner auprès de lui concernant ses modalités d’accompagnement. Leur accompagnement se fait de plus en plus en distanciel mais il peut être également présent. 

Il peut y avoir un mixte c’est-à-dire des ateliers en présentiel notamment collectif pour les lancements à des étapes clés et puis vous pouvez voir des accompagnements ensuite individuels.  Nous avons fait un épisode concernant le double-accompagnement, que nous vous invitons à lire Fiche N°58 »

Est-ce que le jury connaît bien le métier dont on parle, peut-on en gros faire des vagues se montrer très à l’aise («baratiner» un peu, dans le sens où peu importe ce que l’on raconte, de toute façon notre jury n’était pas derrière moi pour savoir ce que je dis est vrai) ou pas ?

« Oui le jury, vous pouvez le baratiner parce que par définition effectivement il n’est pas derrière vous pour savoir si ce que vous dites est vrai ou pas.

Cependant, nous vous recommandons fortement d’éviter de baratiner parce que le jury le sent, c’est leur métier et ils arrivent à savoir si la personne ment ou pas. Comme tout, certains passent à travers les mailles du filet. 

D’un point de vue éthique, nous vous recommandons de dire la vérité. Normalement si vous racontez votre pratique professionnelle et qu’elle correspond au diplôme visé, il n’y a pas de raisons que vous n’ayez pas votre diplôme.

Dès l’instant où vous commencez à vouloir faire des vagues, où vous vous montrez très à l’aise, par définition c’est que vous ne m’êtes pas avec le fait que vous couvrez les compétences du diplôme.

Si vous ne les couvrez pas, il y a de fortes chances pour que le jury en quelques questions arrive à la même conclusion que vous c’est à dire vous ne m’avez pas les compétences de vos diplômes et du coup vous refuse la certification.

Mieux vaut parfois, sur certains aspects, dire « Ça, je n’ai pas fait » car on vous demande pas de couvrir 100% d’un diplôme. Ce que veulent les certificateurs c’est que vous couvrirez à peu près 80 % et plus du diplôme. En effet, de la même façon qu’un étudiant quand il est à l’école il n’a pas 20 sur 20 à toutes les matières, c’est rarement le cas ce n’est pas pour autant qu’il l’aurait pas son diplôme.

Donc, selon nous, la meilleure stratégie c’est d’être clair et de dire les choses : « ça , je n’ai jamais eu à le faire dans ma pratique professionnelle mais si j’avais à le faire voilà comment je me prendrais voilà comment je ferais » 

De plus, nous vous conseillons d’effectuer des recherches et de vous former sur un domaine manquant dans votre expérience mais qui est inscrit dans le référentiel du diplôme. Cela va vous permettre de monter en compétences et pour le jury c’est beaucoup plus facile de valider quelqu’un qui ne sait pas faire mais qui a fait des recherches, s’est formé et tente d’expliquer ce qu’il en a compris et ce qu’il ferait s’ il serait concerné ».

Puis-je peux porter mon voile le jour de l’examen ?

« C’est une question délicate, nous sommes désolés que ce le soit encore, mais en France en fonction des certificateurs le rapport à la laïcité n’est pas le même.

Ce que nous vous proposons c’est de vous renseigner auprès de votre certificateur afin de lui demander si le port du voile est autorisé ou pas ».

A-t-on la possibilité d’apporter nos notes de présentation devant le jury ?

« Une fois encore, cela dépend des certificateurs. Si vous n’êtes pas à l’aise, nous vous recommandons d’emmener votre livret VAE le jour de l’oral. Livret que vous aurez imprimé en un exemplaire pour vous et dans lequel vous aurez glissé un exemplaire de votre référentiel.

Nous n’avons jamais eu aucun candidat pour qui le certificateur ne l’autorisait pas à prendre le Livret le jour de l’examen.

Surtout n’écrivez pas un texte que vous allez lire à l’oral ! Vous pouvez prendre un PowerPoint pour vous aider mais la meilleure solution c’est de venir sans notes, en vous étant bien préparé. Grâce à la préparation, cela deviendra presque naturel.

Les jurys sont, en général bienveillants ce n’est pas toujours le cas, faites attention ». 

Je voulais savoir sur les questions du jury, c’est possible de répondre en lisant le livret 2 ?

« La plupart du temps, non. Avoir votre Livret avec vous pour vous rassurez si jamais le jury vous pose des questions le jour de l’oral oui, bien que normalement vous n’en avez pas besoin car vous connaissez votre pratique professionnelle et le contenu de votre Livret.

Le jury est un moment d’échange entre professionnels où le jury pose des questions et vous répondez. 

Détendez-vous : c’est un échange, qui est la plupart du temps bienveillant, sur un sujet que vous maîtrisez, que vous connaissez. C’est votre pratique personnelle et c’est votre métier ! 

On ne vous interroge pas sur quelque chose que vous ne connaissez pas, il s’agit de votre quotidien ».
Nous espérons que vous avez aimé cet article, et pour vivre l’expérience du coaching VAE, contactez-nous pour vos projets ! 🙂

AVERTISSEMENT IMPORTANT

Ces ressources gratuites en lignes sont à visée généralistes et ne constituent qu’un avis issu de notre expérience de l’accompagnement VAE depuis 2015.
Chaque projet VAE est unique.

Nous vous invitons à :

  • Toujours vous renseigner auprès de vos certificateurs ;
  • Prendre votre rendez-vous d’exploration VAE offert et sans engagement pour obtenir des informations personnalisées sur les taux d’obtention des certifications préparées, les possibilités de valider un/ou des blocs de compétences, ainsi que sur les équivalences, passerelles, suites de parcours et les débouchés ;
  • Faire preuve d’agilité et de patience !
Cet article a été rédigé par
1647016681303
Julien Acard

Diplômé d’un Master 2 Ingénierie de la Formation et des compétences de l’Université de Strasbourg, Julien est votre référent pour toutes vos questions pédagogiques et handicap.

Partager l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Contenus similaires

Nos 12 conseils (de dernière minute) pour réuss...

Aujourd’hui, nous vous proposons 12 conseils (de dernière minute) pour réussir votre oral…

Le processus de motivation

La motivation se définie comme « l’énergie qui pousse à l’action ».  Dans une démarche…

Estimer (correctement) sa charge de travail

Estimer votre charge de travail va vous permettre, avant votre projet VAE, de…